Welcome to Congo R.D.C.!

     Acceuil
· Acceuil
· Liste des pages
· Téléchargement
· Remarques
· Forums
· Journal
· Messages privées
· Recommander ce site
· Rechercher
· Sections
· Statistiques
· Archive
· Proposer un article
· Sondages
· Top 10
· Sujets actifs
· Liens
· Connexion


     En ligne...
Il y a pour le moment 67 invité(s) et 3 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.

     Langues
Selectionnez la langue de l'interface:


 Le Congo/Kinshasa désormais une colonie de la Tanzanie

Infos Politiques

Réf. : RBL/UDPS/DE/041/25/07/2004

A.     Nos Ancêtres et nos Martyrs de l’Indépendance

Nos Vénérables Ancêtres qui nous olégué un pays si beau et si riche, nos Martyrs de l’Indépendance qui odonné le meilleur d’eux-mêmes, jusqu’au sacrifice du sang, pour conqul’indépendance sont-ils condamnés à se retourner constamment dans leurs tombesà avoir honte de nous, à vivre, delà où ils se trount, notindignité, notre lâcheté, notre trahison, notre irresponsabilité et notr inconscience ? 

Un pays est indépendant quand il estdirigé par les fils du pays. Un peuple est libre quand il se dirige lui-même, travers ses propres fils librement choisis par lui-même exerçant son droiinaliénable en tant Souverain Primaire. Un pays et colonisé et son peupleesclave quand il est dirigé par les étrangers.

Aujourd’hui, les 2000 tanzanienviennent s’occuper de quoi au Congo? Notez bien s’il vous plaît : De Garde Présidentielle ! Et cela dans un pays qui se ditindépendant et dont le peuple prétend être souverain et libre sur son territoireIls viennent protéger leur fils, Hypolite Kanambe, fils de leur compatrioteChristopher Kanambe, un tanzanien d’origine rwandophone, un mercenaire et uancien compagnon de M. Laurent-Désiré Kabila dans le maquis dFizi-Baraka. A la mort de Christopher Kanambe, M. Laurent-Désiré Kabila vécavec la veuve et « adopta » ses enfants, Hypolite Kanambe et sa sœjumelle. Une adoption à l’accoutumée non sanctionnée par un juged’un tribunal pour être formalisée et normative et donner un droit de sol ou uquelconque autre droit d’héritage aux enfants de la veuve devue concubine de Laurent-Désiré Kabila. La vraie mère de Hypolite Kanambe ven Tanzanie et n’a, elle non plus comme son défunt mari et comme ses enfantaucune attache ni racine avec notre Pays et notre Peuple.

Oui, les tanzaniens, se rendant de plus en plus compte du fait que c’est leur fils et compatriote, celui qu’avaient connu dans les caniveaux et les bars de Dar-Es-salam, est à latête du Grand Congo et y fait bien son chemin, entouré de l’intelligentscongolaise et protégé par certains acteurs internationaux, se sont décidde venir le protéger eux-mêmes et de re-coloniser notrpays.

Tous les compatriotes qui, pour diverses raisons (peur, argent, postes, manque de patriotisme, manque de personnalité, manque d’esprit d’indépendance….) ont fait, sur Hypolite Kades témoignages mensongers selon lesquels M. Laurent-Désiré était le pbiologique d’Hypolite Kanambe et que la mère de Hypolite Kanamétait une congolaise originaire de Maniema….. ont trahi notre Patrie enotre Peuple et craché sur la Mémoire de nos Vénérables Ancêtres etcelle des Martyrs de notre indépendance.

Tous les Compatriotes originaires de la province du Katanga qui, puisqu’ils communiaient au Pouvoir dHypolite Kanambe et pillaient comme lui et ses parrains étrangers lesrichesses nationales, ont induit l’opinion en erreur en affirmant quHypolite Kanambe était le fils biologique de Laurent-Désiré Kabila et dooriginaire de la province du Katanga sont en train d’être écartééloignés du Pouvoir, l’un après l’autre, par l’imposteur et ses paétrangers. Si Hypolite Kanambe devient suffisamment fort, grâce au soutien extérieur eà d’autre complices criminels congolais, il inventera des complots imaginaires contre ses anciens « pères » katangais qui protégeaient, les y impliquerait et les ferait tuer.

 Et puis viendra le tour des Compatriotes originaires de Maniema qui, puisqu’ils communient euaussi momentanément au Pouvoir et au pillage des richessesnationales,  crient partout aujourd’hui que la mère de Hypolite Kanambe est originaire deManiema.

 Enfin, ce sera le tour de l’Intelligentsia Congolaise qui se trouve dans l’entouragel’Imposteur Et la boucle sera bouclée.

 Mobutu l’a fait. HypolitKanambe est bien à son école. Les Congolais, tels des enfants et dedébiles mentaux, n’en tirent jamais la leçon.</ class=MsoNormal style="TEXT-ALIGN: justify"

 Tout Chef, et même touthomme qui a un sens aigu de sa dignité, et qui respecte la vérité et population, s’empresse, dès qu’il constate un doute ou entend de faurumeurs sur ses origines et sur ses actions, de rassurer l’opinion es’exprime : il dit la vérité, clarifie les faits et rassure l’opinion. 

 Intronisé à la têde notre pays par les étrangers et encouragé par eux, et, profitant de lnaïveté des Congolais et de la complicité criminelle de certains’entnous, Hypolite Kanambe lui-même a toujours gardé le silence sur ses origineslaissant à ses parrains étrangers le soin de lui donner une biographie, delui attribuer les parents congolais.

 Il a osé même, dans unde ses déclarations, induire l’opinion en erreur en affirmant quest un congolais originaire de la province du Katanga. Quelle imposture? Et il est allé encore loin: en avril dernier, il ne s’est pas gênfaire, du Haut de la Tribune du Sénat belge, l’éloge de la colonisation et l’esclavagisme dont notre Patrie et notre Peuple ont évictimes. Quel mépris pour notre Patrie et pour notre Peuple!

 B.     L’article de M. Pierre Bigras

 Et c’est dans l’indifférencl’inconscience totales que les Congolais ont apis la nouvelle, ci-après,publiée le 23 juin dernier par M. Pierre Bigras, sur le Website Obsac:

 «2000 militaires tanzaniens pour petit Joseph»

23 juin 2004

Exclusif

«Selon des sources de l'Obsac à Kinshasa, 2000 militaires tanzaniensseraient arrivés par avions à Kinshasa au cours des dernières 24 heurpour assurer la sécurité du président Joseph Kabila qui ne ferait plconfiance à la GSSP "katangaise".

 «On se souviendra que Damase Kabulo, chef de la maison militaire du chef de l'État, ainsi que véritable patron occulte des FARDC a été "suspendsuite à la tentative de coup d'état de la semaine dernière. On ssouviendra également de la célérité avec laquelle Mwenze Kongolo (et d'autreavait démenti toute participation dans ces événements. Tout ces faits laissenentendre que le "circuit invisible" des Katangais est maintenant perçu parle chef de l'État congolais comme une menace directe à sa sécuritéà son pouvoir.

 «L'heure est grave et pas seulement à l'est du Congo, puisque que, de touteévidence la menace plane également sur le cœur du pouvoir à KinshasL'appui de la communauté internationale à une transition congolaisélaborée sur les sables mouvants de l'intégration forcée des différentcomposantes armées et non-armées, sans véritable résolution des causes externet internes du conflit congolais risque, plus que jamais, d'être vaporisée soule coup, non seulement des tensions entre composantes, mais également des contradictions et des luttes de pouvoir au sein même de cesdernières et plus particulièrement au sein de la composante ex-gouvernement.

«Si l'arrivée de troupes tanzaniennes dans la capitale congolaisedevait se confirmer, il n'y a aucun doute qu'on tentera de faire croire qu'il s'agit-là de l'appui d'un «pays-frère» à la transitionon à un Petit Joseph. Pour croire une telle fable, il faudra être ou bien extraordinairement naïf, ou alorsmalhonnête».

Pierre Bigras

C.     L’article de M. Kimpozo Mayala dans le Journal Congolais Le Phare

 C’est aussi dans la même indifférence et l’inconscnce que Congolais ont lu l’article de m. kimpozo mayala, ci-après, publié le 29 jdernier, par le Journal Congolais le Phare :

 «2.000 Tanzanienspour la Garde Présidentielle: silence radio Kinshasa»

Le Phare (Kinshasa), 28 Juin 2004, Publié sur le web le 29 Juin 2004, par Kimpozo Mayala
«Annoncée il y a quatre jours par notre confrère Pierre Bigras de l'Observatoirede l'Afrique Centrale, puis confirmée le samedi 26 juin par Rfi dansses bulletins d'information de la matinée et finalement reprise enchœur par les journaux parus le week-end, la nouvelle de l'arrivée imminente enRdc de 2.000 soldats tanzaniens à affecter à la sécurité du Chefl'Etat n'a toujours pas été confirmée ni démentie par les sourc officielles.

 «Le lourd silenceobservé tant du côt du porte-pare de Joseph Kabila que de celui du Gouvernement pousse certains observateurs à croire qu'elle seraitfondée.

«Dans certains cerclesprivés, on laisse entendre que ceux qui auraient pris pareille initiative évoqueraient plusieurs raisons, entre autres l'affaire des assaillants du Groupe de la Pentecôte (28 mars 2004), avec dans la foulée l'arrestation dplus d'une vingtaine d'officiers et soldats se réclamant des ex-Faz et Dsp,et tout récemment le coup d'Etat manqué du «Kadhafi» Eric Lenmajor semi-lettré de son état (11 juin 2004) pour se justifier. Ils aligneraientdans la foulée un argument massue, à savoir le danger que représenla percée significative des infiltrés rwandais dans plusieurs branches denotre armée, de notre police et de nos services de renseignements par le biais de certains ex-mouvements rebelles, pour souligner le risque de déstabilisation des institutions de la République et de leursanimateurs.

 «Si l'argumentairedéveloppée est de nature à confirmer les menaces qui pèseraient effectivement sula transition et sur son principal animateur qu'est le Président dela République, il n'en demeure pas moins que appel fait à ucontingent militaire étranger pour sécuriser le premier d'entre leCongolais soulève des interrogations. L'une d'elles a trait à la non consultationpréalable du Parlement pour débat et décision sur l'opportunité ou nd'une telle option.

 «L'autre questionréside dans l'impression désagréable que pourrait donner dans l'opinion tannationale qu'internationale une sorte de disqualification non déclarée dsoldat congolais. «D'aucuns seraient tentés de croire que le Congolaisous le drapeau ne serait pas digne de confiance, alors que c'est sur lui que les institutions de la transition autant que le peuple comptent pour la sauvegarde de leur sécurité tant internqu'externe.

 «Selon certains expertsmilitaires qui se sont exprimés au Phare sous le sceau de l'anonymat, lesrecruteurs des 2.000 soldats tanzaniens auraient été bien inspirés s'iavaient imaginé le parrainage de l'Onu ou de l'Union Africaine dans l'affaire pour dissiper tout malentendu. La méfiance apparente de la cour présidentiellà l'égard de nos compatriotes en uniforme , pense-t-on, apporte de l'eau au moulin de tous ceux qui soutenaien, avant l'entrée en fonction desinstitutions de la transition, l'idée de la démilitarisation des principalevilles du pays .Il paraît de plus en plus évident qu'aucun ex-belligéracongolais ne fait confiance à un soldat ou un policier provenant d'une composante ouentité autre que la sienne.

 «En dépit de ce qui est en passe de sproduire, le commun de Congolais garde l'espoir que dans les semaines et mois àvenir, les décideurs de la transition vont faire leurs lespréoccupations nationales relatives à l'impératif de rebâtir une armrépublicaine forte et impersonnelle, à même de garantir la sécurité aussi bde tous les citoyens , toutes classes confondues, que de la mère –patrie.»</ class=MsoNormal style="TEXT-ALIGN: justify"

 D.    Des Congolais : parfaits et heureux esclaves

 Sur Inrnet, les savants Congolais s’occupent plutôt d’autres thèmes et d’autres choses. En parfaiheureux esclaves, personne n’ose affronter la vérité qui concerne le Sommetl’Etat Congolais en face et s’y prononcer sans détours, ni ambages, n atermoiements, ni tergiversations.

 Au Parlement Congolais, personne n’osdire que le débat sur la nationalité devrait concerner en premier lieHypolite Kanambe, alias Joseph Kabila, Président de la République. Laussi : de parfaits et heureux esclaves.

 E.     Débat parlementaire sur la nationalité

 Pour ce débat, rappelons les texteslégaux, ci-après, les plus actuels et qui nous lienttous :

 1)      Le Sommet de Pretoria du 23 août 1998

Ce Sommet avait affirmé que «Tous legroupes ethniques et nationalités dont les personnes et le territoireconstituaient ce qui est devenu le Congo (présentement la RDC) l’indépendance, doiven bénéficier de l’égalité des droits et de la protectiotermes de la loi en tant que citoyens ».

 2)      L’Accord de Lusaka, Article III traitant des principes, point 16 :

«Les Parties réaffirment que tous legroupes ethniques et nationalités dont les personnes et le territoireconstituaient ce qui est devenu le Congo (présentement la RDC) l’indépendance doiven bénéfici de l’égalité des droits et de la protectiotermes de la loi en tant que citoyens »

 3)     La Constitution de la Transition, article 14 :

«Tous les groupes ethniques etnationalités dont les personnes et le territoire constituaient ce qui est devenu le Congo (présentement la République Démocratique du Congo)l’indépendance, doiven bénéficier de l’égalité des droits et de la protectiotermes de la loi en tant que citoyens ».

«La nationalité congolaise est une eexclusive. Elle ne peut être détenue concurremment avec une autre nationalité. »

«Une loi organique fixe les conditionsde reconnaissance, d’acquisition, de perte et de recouvrement de lnationalité congolaise».

F) Rappelons l’Idéal collectif de l’Hy National

 «Debout Congolais! unis par le sort! unis dans l’effort pour l’Indépendance!</ class=MsoNormal style="TEXT-ALIGN: justify"

Dressons nos fronts, longtemps courbés. Et pour de bon, prenons le plus belélan, dans la paix!

«O Peuple ardent! Par le labeur, nous bâtirons un Pays plus Beauqu’avant dans la paix!

Citoyens! Entonnez! L’Hymne sacré de votSolidarité!

«Fièrement! Saluez l’Emblème d’Or de votre SouverainCongo!

Don Béni, Congo! Des Aïeux, Congo! O Pays, Congo! Bien Aimé, Congo!

«Nous peuplerons ton sol et nous assurerons ta Grandeur!

«Trente Juin : O Doux Soleil! Trente juin : Du Trente Juin!

Jour Sacré : Sois le Témoin! Jour Sacré : De l’ImmoSerment de Liberté!

«Que nous léguons à notre Postérité! Ptoujours!

 Fait àBruxelles, le 28 juillet 2004.

 Dr François Tshipamba Mpuila

Représentant

Contact:

* Représentant: 8 Pachthof, 3010 Leuven, Tél. 016/25.97.81, GSM 0485/270.866, E-mail tshidibi.tshipamba @chello.be

* Représentant-Adjoint: Ir Victor Nzuzi Kabamba, 26/29 rue deVlogart, 1060 Bruxelles, GSM 0498/80.36.20 ; E-mail : kabambanzuzi@skynetbe

* Directeur du Cabinet: Dr Ir Grégoire Mbuyi, 48/301 Verte Voie, 1348Louvain-La-Neuve, GSM 0472/96.66.25

* Conseiller: Ir Raphaël Kashala Mutambayi, 4 Grote Bergstraat, 3020 Aarschot, GSM 0477/233.968; E-mail: rkashala@pandora.be

* Conseiller: Dr Pharm. FélicienShambuyi Ngombo Mukendi, 24/47, Champ des Hirondelles, 1970 Wezembeek-Oppem, Tél. 02/731.16.72, E-mail: ngombo@belgacom.net    




 
      Identification
Surnom/Pseudo

Mot de Passe

Vous n'avez pas encore de compte?
Enregistrez vous !
En tant que membre enregistré, vous bénéficierez de privilèges tels que: changer le thème de l'interface, modifier la disposition des commentaires, signer vos interventions, ...

     Liens connexes
· Plus à propos de Infos Politiques
· Nouvelles transmises par congordc


L'article le plus lu à propos de Infos Politiques:
Why Foreign Invaders Can’t Help Congo


     Article Rating
Average Score: 0
Votes: 0

Please take a second and vote for this article:

Excellent
Very Good
Good
Regular
Bad



     Options

 Format imprimable  Format imprimable

 Envoyer cet article à un(e) ami(e)  Envoyer cet article à un(e) ami(e)


Associated Topics

Infos Politiques

"Login" | Connexion/Créer un compte | 0 commentaires
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer




All logos and trademarks in this site are property of their respective owner. The comments are property of their posters, all the rest © 2002 by me.
You can syndicate our news using the file backend.php or ultramode.txt
Web site engine code is Copyright © 2003 by PHP-Nuke. All Rights Reserved. PHP-Nuke is Free Software released under the GNU/GPL license.
_PAGEGENERATION 0.050 _SECONDS