Welcome to Congo R.D.C.!

     Acceuil
· Acceuil
· Liste des pages
· Téléchargement
· Remarques
· Forums
· Journal
· Messages privées
· Recommander ce site
· Rechercher
· Sections
· Statistiques
· Archive
· Proposer un article
· Sondages
· Top 10
· Sujets actifs
· Liens
· Connexion


     En ligne...
Il y a pour le moment 66 invité(s) et 2 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.

     Langues
Selectionnez la langue de l'interface:


 L'avertissement d'Azarias Ruberwa

Le Phare (Kinshasa)
3 Août 2004 Publié sur le web le 3 Août 2004
F.M.

" Si nous voulons arrêter la transition, remettons en cause les résolutions de Sun City" 2 août 1998--2 août 2004, cela fait six ans qu'un groupe de Congolais avaient décidé de prendre les armes pour mettre un terme à un système qui s'enfonçait dans la mauvaise gouvernance, la violation systématique des droits de l'homme, l'exclusion des minorités et la protection des forces hostiles aux pays voisins.

Même si les objectifs n'ont pas encore été entièrement atteints, le chemin parcouru nous permet de dire que nous avons combattu le bon combat et que jusqu'ici Dieu nous a secourus, a déclaré hier Me A. Ruberwa au cours d'une conférence de presse tenue dans la salle Congo du Grand Hôtel Kinshasa.

Le RCD s'était fixé comme objectifs primordiaux de combattre la dictature sous toutes ses formes, l'exclusion, la mauvaise gouvernance et d'instaurer la démocratie, la transparence dans la gestion des affaires de l'Etat, le respect des droits de l'homme, la protection des minorités en mettant les intérêts de la population avant ceux des dirigeants.

A ce jour, a souligné Me A.Ruberwa, le RCD qui s'est transformé en parti politique à l'instar d'autres qui se disputent la scène politique du pays, est content d'être implanté dans tous les chefs-lieux des onze provinces du pays. Avec comme ambition de se retrouver dans tous les coins et recoins d'ici la fin de la transition, car étant un parti à vocation nationale. Ce qui constitue un défi pour ceux qui considéraient le RCD comme un mouvement uniquement réservé aux ressortissants des provinces de l'Est, a-t-il ajouté, sourire en coin. Le message adressé aux militants du parti a été lu par le bâtonnier Matadi Nenga, vice-premier président national.

Concernant les turbulences qui secouent son parti depuis quelque temps, Me A.Ruberwa les a placés sur le compte de la liberté d'_expression propre et conforme à tous les mouvements politiques à travers le monde. Bien que cela soit une preuve palpable de la démocratie par la présence de plusieurs courants d'idées, la question que l'on devrait se poser est celle de savoir comment parvenir à surmonter les tiraillements et les difficultés qui surgissent au sein du parti et non de passer un temps précieux à créer et à entretenir la confusion au sein d'autres partis.

Au sujet des huit parlementaires membres du RCD convaincus d'absentéisme aux séances plénières de l'institution parlementaire et contre lesquels le parti a pris des mesures de remplacement, Me A.Ruberwa a déclaré que le collège des fondateurs a adressé le dossier les concernant au bureau de l'Assemblée nationale qui l'a transmis à une commission ad hoc. A ce stade du débat, le RCD considère que ce dossier n'a pas été envoyé à une quelconque autorité, fût-elle président de l'assemblée nationale, car le pouvoir de valider et d'invalider les mandats des députés revient de plein droit à la plénière de l'Assemblée nationale qui ne s'est pas encore prononcée à cet effet. Si la plénière décidait de garder en son sein des gens qui n'ont jamais pris part à aucune de ses séances plénières et qui, pis est, se sont permis de suspendre leur participation à tous les travaux de cette institution, procédure non prévue dans aucun texte régissant la transition politique en cours, alors le Parlement aura mérité de ses députés-là, a souligné le président national.

La question de la Nationalité est naturellement revenue dans les débats de cette conférence de presse. Tout d'abord, Me A.Ruberwa a aligné des archives historiques provenant du ministère des Colonies conservées au Musée de Tervuren en Belgique établissant la présence des populations TUTSI, aujourd'hui appelées "Banyamulenge", sur les plateaux de Minembwe au Sud-Kivu bien avant 1885. Ensuite, au sujet des populations rwandophones transplantées depuis 1930 dans le territoire de Masisi au Nord-Kivu, comment peut-on les renvoyer aujourd'hui au Rwanda alors qu'elles viennent de passer 74 ans installés au Congo par l'autorité qui a créé les frontières nationales sans consulter aucun autochtone?
Liens PertinentsAfrique Centrale
Congo-Kinshasa

Au dialogue inter congolais, cette question a fait l'objet des déabts tant au niveau de la Commission ad hoc que de la plénière où elle a été définitivement coulée sous forme d'une résolution pertinente à l'instar d'autres qui ont mis en place toutes les institutions de la République. Et cela entre des délégués congolais en présence des observateurs internationaux pris à témoin. Fort de cette résolution, le gouvernement de transition sous la direction du Président de la République a débattu de cette question au cours d'une réunion du Conseil des ministres à la suite d'un rapport de la Commission Politique, Défense et Sécurité. Après avis et considérations, le Conseil a mis au point un projet de loi sur la Nationalité que le chef de l'Etat a transmis au parlement pour en débattre. Cette question de nationalité est " pour une Nation ce que le filigramme est pour un billet de banque", a déclaré Me A.Ruberwa n'en déplaise aux extrémistes de mauvais aloi dont certains ne sont en réalité que des sujets rwandais déguisés en congolais et qui croient détenir le droit et le pouvoir d'accorder la nationalité et de la retirer comme bon leur semble. Si nous voulons arrêter la transition, remettons en cause les résolutions de Sun City", a souligné le président national du RCD en pensant à tous ceux qui se contentent de certaines résolutions qui les arrangent comme celles qui ont mis en place les institutions de la République et qui remettent aujourd'hui en cause celle tout aussi pertinente relative à la nationalité des populations rwandophones, HUTU comme TUTSI. Enfin, le vice-président de la République s'est demandé pourqoui la question de la nationalité se pose uniquement pour les populations d'_expression Kinyarwanda parce que langue parlée aussi au Rwanda et au Burundi et non pour toutes celles qui sont transfrontalières, alors que ce pays et entouré par neuf voisins en plus de l'Océan Atlantique.

A la question de savoir ce qui adviendra aux officiers dissidents que sont Jules Mutebusi et L.Nkunda, Me A. Ruberwa a été des plus clairs : ou bien l'on privilégie la solution militaire qui a comme risques d'enflammer tout l'Est de la République ou bien l'on se limite aux négociations politiques. Aux autorités politiques de faire le choix pour l'intérêt de la Nation, a-t-il précisé. Quant au général Obedi Rwibasira, commandant de la 8ème région militaire basée à Goma, après le deuil qui l'a frappé, il est dans l'obligation de venir à Kinshasa pour rendre compte à sa hiérarchie. Faute de quoi, on lui appliquera la rigueur des lois et règlements de discipline militaire.
 




 
      Identification
Surnom/Pseudo

Mot de Passe

Vous n'avez pas encore de compte?
Enregistrez vous !
En tant que membre enregistré, vous bénéficierez de privilèges tels que: changer le thème de l'interface, modifier la disposition des commentaires, signer vos interventions, ...

     Liens connexes
· Plus à propos de
· Nouvelles transmises par congordc


L'article le plus lu à propos de :
L'avertissement d'Azarias Ruberwa


     Article Rating
Average Score: 0
Votes: 0

Please take a second and vote for this article:

Excellent
Very Good
Good
Regular
Bad



     Options

 Format imprimable  Format imprimable

 Envoyer cet article à un(e) ami(e)  Envoyer cet article à un(e) ami(e)


"Login" | Connexion/Créer un compte | 0 commentaires
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer




All logos and trademarks in this site are property of their respective owner. The comments are property of their posters, all the rest © 2002 by me.
You can syndicate our news using the file backend.php or ultramode.txt
Web site engine code is Copyright © 2003 by PHP-Nuke. All Rights Reserved. PHP-Nuke is Free Software released under the GNU/GPL license.
_PAGEGENERATION 0.050 _SECONDS